ATELIER

Apprendre à intégrer une scène érotique dans une narration

03oct.- 17oct.
PRIX
  • Forfait 3 séances : 120 € *
COURS
3 séances de 2h
Participants max : 15
PROGRAMME
  • Mardi20h45 - 22h45
* 10 % de réduction pour les étudiants et les personnes au chômage.

PRÉSENTATION

ATELIER DE 3 FOIS 2 HEURES

Apprenez à écrire une scène érotique !

N'importe quel auteur peut être confronté un jour à la difficulté de l'écriture de la scène érotique. Véritable écueil pour la plupart, elle peut être difficile à écrire mais pas impossible. Dans cet atelier de trois fois deux heures, vous découvrirez les astuces pour écrire une scène érotique réussie et apprendrez à l'insérer dans un récit.

---

La littérature érotique est fondée sur le secret, le tabou et la pulsion. Ecrire de la littérature érotique c'est interroger l’intime dans ce qu’il a d’universel, c’est se servir de la sexualité et du fantasme pour sortir de soi-même et questionner l’humain.

La littérature érotique, comme toute littérature, obéit à des techniques et des codes rigoureux, loin des clichés véhiculés par les romans dont on nous rebat les oreilles ces dernières années. La frontière entre l’efficacité et le ridicule est ténue et même les plus grands auteurs suscitent parfois des gloussements en voulant trop bien faire...

3 fois 2 heures les mardis 03 octobre, 10 octobre et 17 octobre de 20h45 à 22h45

7 participants minimum / 15 participants maximum

L’écrivain-enseignant :

Emma Foster

Agrégée de Lettres Modernes, elle a enseigné dans le secondaire pendant plus de quinze ans avant de quitter l’Éducation Nationale pour se consacrer à une carrière de traductrice et d’écrivain. Après avoir traduit la série érotique best-seller de Vina Jackson, 80 notes (6 volumes) et son spin-off (3 volumes), elle s’est lancée à son tour dans la littérature érotique en signant la trilogie Les Nuits tentatrices, qui a remporté un joli succès. En mars 2016, dans son supplément consacré au Salon du Livre de Paris, L’Express l’a baptisée « La Reine de la romance érotique à la française ».