ATELIER

Écrire ses mémoires ou son autobiographie

18avr.- 20juin
PRIX
  • Forfait 10 séances : 300 € *
  • Paiement en 3 fois : 100 €
COURS
10 séances de 2h
Participants max : 15
PROGRAMME
  • Mardi16h00 - 18h00
* 10 % de réduction pour les étudiants et les personnes au chômage.

PRÉSENTATION

Faut-il avoir vécu quelque chose d’exceptionnel pour écrire ses mémoires ? Faut-il être un personnage célèbre pour se lancer dans une autobiographie ? Non, bien sûr. Au contraire, plus on approfondit l’art d’écrire sur soi, plus on apprend à transfigurer les événements ordinaires. C’est souvent par les détails de la vie quotidienne que les mémorialistes nous touchent et nous parlent, plus que par les événements « historiques » qu’ils ont traversés. Écrire sur soi, partir à la recherche de la réalité vécue, c’est un travail de spéléologue. Cela suppose d’être un peu outillé, de savoir manier l’éclairage. Il y a plusieurs façons de faire revivre les souvenirs, de faire parler le passé, d’en articuler les épisodes. Veut-on enchaîner les faits de la façon la plus neutre, la plus sobre possible ? Ou au contraire restituer la qualité sensorielle d’un souvenir, la présence vibrante d’un lieu ou d’une personne ? Cet atelier se propose de donner à chacun des outils pour explorer, éclairer et raconter son propre passé. En laissant chacun décider de la formule et de la voix qui lui conviennent, Philippe Garnier y apportera toute son expérience d’éditeur de littérature et de documents. Cet atelier se déroulera en deux saisons, d’avril à début juillet, puis de septembre à décembre. Lors de cette première saison, la thématique sera : Qu’est-ce que raconter la réalité ? De l’exactitude au réalisme. Le récit factuel : peut-on s’en tenir à la stricte réalité ? La part sensorielle de la mémoire : les souvenirs visuels, tactiles, auditifs. La mise en scène et les ressorts de la narration. Mémoires et autobiographie, la part factuelle, la part intime et subjective. Textes : « Rapports d’intervention » de la police ; Enfantines de Valéry Larbaud ; Enfances de Nathalie Sarraute ; Souvenirs des jours heureux de Julien Green ; Mémoires d’Outre-Tombe de Chateaubriand ; Les Mots de Sartre.

L’écrivain-enseignant :

Philippe Garnier

Philippe Garnier est né en 1964 à Neuilly-sur-Seine. Après des études de philosophie et l’IEP, il travaille comme responsable éditorial au sein du Groupe Hachette. Il participe à l’aventure d’une maison indépendante puis, pendant quatorze ans, devient éditeur de romans, d’essais et de documents chez Denoël. Il est aujourd’hui collaborateur de «Philosophie Magazine » et de plusieurs maisons d’éditions. Depuis 2000, il a publié deux essais aux Presses universitaires de France, puis des fictions : Mon père s’est perdu au fond du couloir (Melville/Léo Scheer, 2005), Roman de Plage (Denoël, 2007), Babel Nuit (Gallimard/Verticales, 2012). Son prochain livre paraîtra aux éditions Verticales en 2017.