ATELIER

Écrire une histoire en 8 séances

29jan.- 02avr.
PRIX
  • Forfait 8 séances : 380 € *
  • Paiement en 3 fois : 126 €
COURS
8 séances de 2h30
Participants max : 15
PROGRAMME
  • Mardi09h15 - 11h45
* 10 % de réduction pour les étudiants et les personnes au chômage.

PRÉSENTATION

Au cours de cet atelier, vous apprendrez à dépasser vos blocages, à apprivoiser votre imagination, à progresser en trouvant votre voix, à mener un travail du début à la fin, à travers toutes les figures de l’écriture (description, dialogue, écriture poétique, monologue intérieur, cut-up, pastiche).

À chaque séance, une photographie vous sera proposée, accompagnée d’une piste de travail spécifique et d’exemples pris dans la littérature la plus diverse. Ce cadre n’est en rien contraignant : il permet à chacun d’exprimer sa personnalité en contournant l’effet « page blanche ». Le « support » photographique, c’est l’épaule bienveillante qui vous permettra d’arriver à un rapport désangoissé et ludique à votre envie d’écrire et votre imaginaire. Ainsi, en apprenant à regarder (que voit-on en premier, comment rentre-t-on de plus en plus profondément dans l’image ?), en expérimentant le chemin qui mène de la réalité à l’imagination, vous apprendrez à « démarrer », à fixer et concentrer vos idées, à les structurer, à faire exister vos personnages, à développer votre propre chemin, votre propre histoire que vous verrez ainsi se construire de séance en séance. Et l’air de rien, vous ferez l’expérience du processus de création littéraire.

À la fin de l’atelier, chaque participant sera parvenu à écrire une histoire du début à la fin – huit séances, huit chapitres. L’ensemble des travaux sera rassemblé en un recueil, illustré des photographies proposées et remis à chacun.


8 participants minimum / 15 participants maximum

L’écrivain-enseignant :

Agnès Michaux

Agnès Michaux a publié onze romans – les derniers parus : Roman noir chez Joëlle Losfeld et Système chez Belfond –, mais également des essais ou documents (sur la mort, Venise, le groupe Indochine…), ainsi qu’un Dictionnaire de l’Espionnage en lien avec la série TV Le Bureau des Légendes. Traductrice à ses heures, elle a notamment porté en français le roman de Tatiana de Rosnay, Elle s’appelait Sarah.

Pour Canal plus, où elle a officié pendant dix ans, elle a été, entre autres, l’auteur de deux documentaires de cinéma : À la recherche de Stanley Kubrick et Sur les traces de Terrence Malick.