ATELIER

Exercices d'écriture fragmentaire pour poser les bases d’un roman

29mai- 03juil.
PRIX
  • Forfait 6 séances : 280 € *
  • Paiement en 2 fois : 140 €
COURS
6 séances de 2h30
Participants max : 15
PROGRAMME
  • Mercredi29 mai20h45 - 23h15
  • Mercredi05 juin20h45 - 23h15
  • Mercredi12 juin20h45 - 23h15
  • Mercredi19 juin20h45 - 23h15
  • Mercredi26 juin20h45 - 23h15
  • Mercredi03 juil.20h46 - 23h15
* 10 % de réduction pour les étudiants et les personnes au chômage.

PRÉSENTATION

Connaissez-vous le jeu des points à relier ? C’est l’heure de tailler tes crayons, annonce un magazine pour enfants, relie les points et tu auras la surprise d'un joli dessin à colorier !

Mais ici, dans cet atelier, il ne s’agira pas d’obtenir un dessin, mais un texte. Ou en tout cas, de poser les bases d’un texte plus long, d’un roman par exemple. Le jeu sera à commencer là où les points même n’existent pas encore. En amont donc, à la feuille blanche. Ou presque, peut-être que certains auront déjà quelques points. Alors chacun en ajoutera à sa guise. Au départ, je donnerai des exercices avec des thèmes et des consignes différentes, nous explorerons ensemble les sujets et les formes. Au fur et à mesure, j’adapterai ces thèmes et ces consignes aux envies et demandes de chacun.e. 

Pendant ces six séances il y aura des essais, il y aura à essayer et insérer des sonorités, des expressions, des phrases, des temps, des lettres, des monologues, des dialogues, des points de vue, des personnages, des descriptions, des narrations, des souvenirs. À la fin, il y aura des fragments. Des bouts d’un tout, comme des points à ordonner et relier. 


Si vous écrivez déjà, 

Si vous n’écrivez pas encore mais vous aimeriez le faire,

Si vous n’avez pas d’histoire à raconter mais des mots à poser sur le papier,

Si vous avez pas de mot mais une histoire à raconter absolument,

Si vous n’avez pas la matière mais le désir,

Si vous avez le désir mais pas la matière,

Si vous avez le désir, la matière, les mots et l’histoire, mais jamais le bon moment,

Cet atelier vous propose tout simplement de venir écrire, de venir composer la trame, par petites touches de couleur, par fragments, d’un texte plus long, romanesque ou pas. 


Parfois j’utiliserai comme inspiration des fragments de textes de : Miranda July, Simona Popescu, Serguei Lebedev, Caroline Lamarche, John Berger, Simone de Beauvoir, Henri Michaux, Elsa Morante, Alessandro Barcico...


8 participants minimum / 14 participants maximum

L’écrivain-enseignant :

Irina Teodorescu

Il ne peut en être autrement. Irina Teodorescu a forcément dû naître avec le sourire. Naturel et spontané, il révèle, sans artifices, une écrivaine fort sympathique, à la fois déterminée et enthousiaste, douce et sensible, libre et sans amertume visible. Un mélange de sérieux et d'extravagance discrète et fine, de vivacité et d'ingéniosité qui enchantent et s'accordent bien, au final, avec l'univers qu'elle dépeint et la tonalité qu'elle emploie dans ses romans : univers d'une force rare, servi par une plume qui s'autorise la fantaisie et la poésie pour mieux souligner son propos.¹

Irina Teodorescu est donc une écrivaine d'expression française et d'origine roumaine, née à Bucarest en 1979. Elle vit à Paris.

Après un recueil de nouvelles et deux romans (La Malédiction du bandit moustachu - 2014, Les Etrangères - 2015) reconnus par la critique française, allemande et roumaine, elle obtient une bourse d’écriture de la mission Stendhal (actuellement Hors les murs Stendhal), pour son troisième roman, paru en 2018 : Celui qui comptait être heureux longtemps, une histoire lumineuse et tragique à la fois.

Ses livres sont de merveilleux petits joyaux composés de personnages fous et de folles histoires.² 

Ayant étudié les Beaux Arts et, plus récemment, la mise en scène, Irina écrit également du théâtre pour musée, des articles, des essais — dernière parution : l'essai collectif Le Livre des Places (Inculte, 2018). 


¹ Actualitté ² Metropolis Arte