ATELIER À DISTANCE

Petit diner entre amis

03nov.- 08déc.
PRIX
  • Forfait 6 séances : 280 € *
  • Paiement en 2 fois : 140 €
COURS
6 séances en visioconférence
Participants max : 12
PROGRAMME
  • Mardi03 nov.20h30 - 22h30
  • Mardi10 nov.20h30 - 22h30
  • Mardi17 nov.20h30 - 22h30
  • Mardi24 nov.20h30 - 22h30
  • Mardi01 déc.20h30 - 22h30
  • Mardi08 déc.20h30 - 22h30
* 10 % de réduction pour les étudiants et les personnes au chômage.

PRÉSENTATION

Qu'on le partage en famille, entre amis, entre amoureux ; qu'on le prépare avec dévotion, appréhension, dans l'espoir de séduire l'autre ou tout simplement de lui faire plaisir, le repas fait partie de notre quotidien mais aussi de notre identité, de notre patrimoine.

Pas étonnant que les auteurs, depuis la pomme de Blanche Neige aiment tant à écrire sur la nourriture. Car des personnages qui mitonnent, dégustent, savourent ou prennent place autour d'une table, c'est l'assurance d'une scène réussie et vivante. 

Pour ces longues soirées à venir, je vous propose donc d'écrire autour du repas dans des styles et genres différents - fiction, souvenirs personnels, théâtre, contes, polar.

L'avantage avec la littérature, c'est que le nombre d'invités n'est jamais limité !

Prêts à vous mettre à table ? 


Concrètement, comment ça marche ?

Chaque mardi, pendant 6 semaines consécutives, Denis vous donne rendez-vous pour une visioconférence. Après avoir reçu sa consigne d'écriture, vous avez un temps pour écrire, depuis chez vous, stylo à la main ou clavier sous les doigts. Celui-ci vous retrouve ensuite pour la seconde partie de la visioconférence au cours de laquelle vous avez l'occasion de lire vos textes et recevoir ses retours en direct.


7 participants minimum* / 12 participants maximum

*L'atelier est assuré pour autant que ce minimum soit atteint. À défaut, vous seriez prévenu une semaine avant la première séance.

L’écrivain(e) :

Denis Michelis

Né en 1980 à Siegen en Allemagne, Denis Michelis arrive en France à l’âge de six ans. Après des études de lettres, d’anglais et de journalisme, il devient rédacteur pour des émissions culturelles sur ARTE puis France 5. Sa spécialité : les entretiens avec… des écrivains ! En 2013, il décide d’arrêter la télévision pour écrire et s’engager dans le métier de traducteur. Son premier roman La chance que tu as paraît chez Stock en 2014, s’ensuit Le bon fils (Notabilia, 2016 et Prix des Lycéens en Île-de-France 2018), finaliste du prix Médicis. Côté traductions, est notamment paru en août 2017 Les Pleureuses de Katie Kitamura (Stock) et, en février 2018, Peur de Dirk Kurbjuweit (Delcourt). Durant ces années de reconversion depuis le journalisme vers l’écriture, il a également suivi deux formations de scénariste. Son dernier livre, État d'Ivresse, est paru le 3 janvier 2019.