Largeportrait 35dd3ceb

Clémentine Beauvais

Philosophe et autrice de littérature jeunesse

Clémentine Beauvais est autrice, en France et au Royaume-Uni, de livres très divers pour la jeunesse, des tout-petits aux plus grands ados. Elle est également enseignante-chercheuse en éducation à l’université de York (Grande-Bretagne). S’étant considérablement trituré la cervelle pour comprendre ce que peut bien être une voix dans un livre jeunesse – et pourquoi elle semble si facile à capturer sur certains formats et genres, et si difficile pour d’autres – Clémentine organise régulièrement des safaris avec des écrivains jeunes et moins jeunes pour observer cet étrange animal dans toutes ses déclinaisons. Au cours des années, elle a adopté plusieurs spécimens de voix, glaçante (La pouilleuse), grinçante (Comme des images), girly-comique (Les petites reines), tragi-lyrique (Songe à la douceur), etc., « qui toutes ensemble font un vacarme assez peu harmonieux sur mon étagère. » Vivant en Angleterre, Clémentine fera des stages ponctuels d’enseignement aux Mots, en langue française et anglaise.

Ses ateliers:

  • M 4e451d34

    A Week of Writing Whodunnits

    Par : Clémentine Beauvais   /   juil. - juil. 2017   /   Lundi   /   Polar

    This week-long writing workshop is for English-speaking budding writers between 9 and 13 with a sixth sense for super-sleuthing, and/ or an appetite for theft, crime, smuggling, and other similarly reprehensible activities. Together we’ll dissect the bodies of the best detective stories, examine all the key ingredients, and then build devilishly difficult plots, plant clues, fish for red herrings, and people our stories with a wide array of suspects, victims and investigators. At the end of t...

  • M a101960d

    Écrire à voix autre

    Par : Clémentine Beauvais   /   mai - mai 2017   /   Samedi   /   Littérature

    * Public : adolescents *« Je fus amenée à un âge précoce, puisque je n'avais pas quinze ans, à m'intéresser aux formes diverses de pourriture. » (Miss Charity, Marie-Aude Murail)« Alors tu vois bien : tu ne peux pas. On n’a pas assez zoné, on n’a pas assez bu, on n’en a pas vu assez, on n’en a pas dit assez, on n’a pas pris le temps de se taire. (…) On n’a pas épuisé un millième du monde. L’inconnu comptait sur toi. Et moi aussi. » (À la place du cœur, Arnaud Cathrine)La voix d’un texte ! Dif...