Largeportrait 3bc1372f

Irina Teodorescu

Écrivaine

Il ne peut en être autrement. Irina Teodorescu a forcément dû naître avec le sourire. Naturel et spontané, il révèle, sans artifices, une écrivaine fort sympathique, à la fois déterminée et enthousiaste, douce et sensible, libre et sans amertume visible. Un mélange de sérieux et d'extravagance discrète et fine, de vivacité et d'ingéniosité qui enchantent et s'accordent bien, au final, avec l'univers qu'elle dépeint et la tonalité qu'elle emploie dans ses romans : univers d'une force rare, servi par une plume qui s'autorise la fantaisie et la poésie pour mieux souligner son propos.¹

Irina Teodorescu est donc une écrivaine d'expression française et d'origine roumaine, née à Bucarest en 1979. Elle vit à Paris.

Après un recueil de nouvelles et deux romans (La Malédiction du bandit moustachu - 2014, Les Etrangères - 2015) reconnus par la critique française, allemande et roumaine, elle obtient une bourse d’écriture de la mission Stendhal (actuellement Hors les murs Stendhal), pour son troisième roman, paru en 2018 : Celui qui comptait être heureux longtemps, une histoire lumineuse et tragique à la fois.

Ses livres sont de merveilleux petits joyaux composés de personnages fous et de folles histoires.² 

Ayant étudié les Beaux Arts et, plus récemment, la mise en scène, Irina écrit également du théâtre pour musée, des articles, des essais — dernière parution : l'essai collectif Le Livre des Places (Inculte, 2018). 


¹ Actualitté ² Metropolis Arte

ses ateliers

Ce stage permet à des participants qui ont déjà un projet en cours de trouver un chemin personnel d'écriture, tout en s’appropriant des techniques liées à la création d’un texte. Il s’agit donc de travailler à partir d’un texte existant : une lettre, une nouvelle, un extrait de roman, un article, un essai, même la présentation d’un projet. Mais ...

En savoir plus

En 2014 est paru mon premier roman La Malédiction du bandit moustachu, l’histoire développée sur plus d’un siècle d’une famille maudite.J’ai entendu depuis, lors de salons, festivals, tables rondes, rencontres en librairie, conférences et ateliers, des lectrices et lecteurs me disant : ah mais dans ma famille aussi, nous avons tellement d’histoi...

En savoir plus