Largeportrait 9bbcc126

Jérôme Ferrari

Écrivain

Né en 1968. Professeur agrégé de philosophie, il a enseigné en classe de terminale en Algérie et en Corse. Il s’est aussi imposé comme un écrivain de tout premier plan en publiant six romans chez Actes Sud depuis 2007. Trois de ces fictions traitent directement de l’Histoire : Où j’ai laissé mon âme (2010) est une méditation âpre sur la torture en Algérie, Le Sermon sur la chute de Rome (prix Goncourt 2012) revisite le destin d’une famille, en Corse, sur un siècle, tandis que Le Principe (2015) retrace l’itinéraire de Werner Heisenberg raconte sur un mode lyrique la révolution de la physique quantique. 

Ses ateliers:

  • M fea01a35

    Comment transformer la réalité historique en littérature ?

    Par : Oliver Rohe et Jérôme Ferrari   /   mar. - mar. 2017   /   Samedi   /   Roman

    Que l’on songe aux Histoires de Shakespeare, aux Tragiques d’Aubigné, aux romans et aux récits de Stendhal, de Claude Simon ou de Pierre Bergounioux, etc. l’Histoire fournit depuis toujours à la littérature une de ses matières principales. Elle constitue pour l’écrivain un cadre temporel autant qu’une source infinie d’images, de personnages, de situations. Mais cette relation de voisinage, d’emprunt ou de rivalité n’est pas sans soulever un certain nombre d’interrogations : la littérature doi...