Largeportrait 235360f2

Sandrine Roudeix

Romancière, photographe, scénariste

Sandrine Roudeix est romancière, photographe pour la presse et scénariste pour la télévision. Née en 1974 dans le sud-ouest de la France, elle a eu plusieurs vies. À peine diplômée d’une école de commerce doublée d’une fac de lettres, elle s’est installée quelques mois au Congo pour écrire une monographie (parue aux éditions du Centre Français du Commerce Extérieur), avant de travailler une dizaine d’années dans l’édition littéraire (chez Gallimard, 10/18 et au Seuil), devenir brièvement journaliste (à Livres Hebdo et au Nouvel Observateur), puis s’épanouir en tant que photographe depuis 2004 (pour le Journal Du Dimanche, Le Point, Le Figaro Magazine, Madame Figaro, L’Équipe…) et en tant que scénariste depuis 2016.

En parallèle, elle a publié une dizaine de livres dont trois romans (« Attendre » chez Flammarion et J’ai Lu sur une naissance non-désirée, « Les Petites Mères » chez Flammarion sur la transmission mère-fille et « Diane dans le miroir » au Mercure de France sur la dernière nuit imaginaire de la photographe américaine Diane Arbus), trois livres de photos (« Le Jardin Secret des Stars » chez Flammarion, « Le Tour de France des Métiers d’Art » à La Martinière, « Réussir, quand le travail et l’enthousiasme soulèvent des montagnes » au Parisien), et a coécrit un téléfilm sociétal pour France 2 (« Moi, Grosse » contre la grossophobie diffusé en mai 2019). Elle travaille aujourd’hui sur un nouveau roman et plusieurs synopsis pour la télévision, tout en poursuivant ses collaborations photographiques avec Madame Figaro et le Figaro Magazine notamment.

Que ce soit avec les mots ou avec les images, elle s’intéresse avant tout aux liens intimes et à l’héritage du passé (particulièrement de la famille) comme marqueurs des personnalités, ainsi qu’aux narrations immobiles et au changement d’angle de vue comme support de compréhension de soi et des autres.


Crédits photo © Alain Delorme

ses ateliers

J’ai toujours préféré les petites histoires aux grandes épopées. Les avancées intimes aux aventures au long cours. Les gros plans aux paysages. J’aime les traversées immobiles, les voyages verticaux, les contemplations statiques et poétiques. Oui, le quotidien m’enchante ! Et le dire dans ses minuscules plus encore. Nos mondes intimes sont fasci...

En savoir plus

Écrire a toujours été pour moi regarder. Regarder à l’extérieur. Les gens. Les paysages. Les objets. Les situations. Et regarder à l’intérieur. Les souvenirs. Les scènes du passé pas rangées. Les sensations qui affleurent dans un décor donné, sur un chemin, entre quatre murs. C’est comme cela que je crée. Comme beaucoup, je pars d’une image ment...

En savoir plus

Je suis comme vous. Lorsque j’étais enfant, je me suis inventé un roman familial. Sans forcément en avoir conscience, je me suis raconté des histoires sur ma filiation. De mon imagination, j’ai rempli les creux et les bosses, mes espoirs et mes frustrations. Lorsque je suis devenue écrivaine, j’ai continué. J’ai questionné ma relation à mes pare...

En savoir plus

Je suis comme vous. Lorsque j’étais enfant, je me suis inventé un roman familial. Sans forcément en avoir conscience, je me suis raconté des histoires sur ma filiation. De mon imagination, j’ai rempli les creux et les bosses, mes espoirs et mes frustrations. Lorsque je suis devenue écrivaine, j’ai continué. J’ai questionné ma relation à mes pare...

En savoir plus

ANCIENS ATELIERS

Je suis comme vous. Lorsque j’étais enfant, je me suis inventé un roman familial. Sans forcément en avoir conscience, je me suis raconté des histoires sur ma filiation. De mon imagination, j’ai rempli les creux et les bosses, mes espoirs et mes frustrations. Lorsque je suis devenue écrivaine, j’ai continué. J’ai questionné ma relation à mes pare...

En savoir plus

Écrire a toujours été pour moi regarder. Regarder à l’extérieur. Les gens. Les paysages. Les objets. Les situations. Et regarder à l’intérieur. Les souvenirs. Les scènes du passé pas rangées. Les sensations qui s’agitent dans un décor donné, sur un chemin, entre quatre murs. C’est comme cela que je crée. Comme beaucoup, je pars d’une image menta...

En savoir plus