Notre feuille de route du déconfinement

« Et voilà, 55 jours de confinement nous séparent de ce moment où nous avons fermé à clé, pour la dernière fois, la porte de la rue Dante…

Pour ma part, je me souviens précisément de ces derniers moments passés à l’école : dimanche 15 mars, où je me suis rendue pour le tournage de notre prochain cours en ligne, avec Denis Gombert (que nous ne tarderons pas à vous présenter !) et ce lendemain, lundi 16 mars, dans une atmosphère étrange, sentiment d’extraordinaire que nous commençons à peine à digérer, avec l’ensemble de l’équipe, sorte de dernière réunion de mousquetaires avant que chacun ne suive sa propre route et organise les jours à venir, pour soi et ses proches.

Quoiqu’il en soit, durant ces 55 jours, nous avons continué à vous parler, à vivre, à vous lire, à vous entendre, et HEUREUSEMENT ! Quel bien fou cela nous fait de recevoir vos textes, de partager avec vous.

Les 30 ateliers qui avaient commencé ont donc continué, à distance, avec votre active collaboration, et finalement, pour le plaisir de tous (exceptés les soucis de connexion Internet et les couacs techniques, le format a réellement fait ses preuves…)

Nous en avons aussi organisés de nombreux autres, inédits, pour lire, s’interroger sur ses valeurs profondes en période de crise ou se divertir… Des propositions de nos écrivains qui ont réagi tout de suite et que nous remercions encore. Et des propositions qui ont eu un bel écho dans la presse ! (voir l’article dans Le Monde)


Maintenant, comment voyons-nous la suite ?

Par mesure de précaution, la région Île-de-France étant classée en zone rouge, nous avons décidé de continuer notre activité à distance jusqu’au samedi 27 juin. Pascale Senk inaugurera donc, si tout va bien, notre réouverture, avec son atelier sur le haïku !

Et cela, dans le respect des gestes barrières, avec du gel et des masques qui seront mis à votre disposition, et des ateliers limités à 10 personnes qui seront bien espacées dans nos deux salles.

Pourquoi ce choix ?

D’abord, c’est le choix de la prudence. Nous ne savons pas encore exactement comment la situation va évoluer et nous voulons vous éviter, autant que possible, les déplacements. Par ailleurs, notre activité continue : le confinement n’a pas signifié l’arrêt de vos mots, ce qui aurait été la chose la plus terrible ! Au contraire, ceux-ci se sont déployés, plus magnifiquement que jamais, presque galvanisés !

Preuve en est avec ce podcast de Simonette Greggio et de Julie Beressi, qui ont mis en voix certains de vos textes (c’est ici !). Cela a été aussi l’occasion d’un défi d’écriture, de podcasts « Assez parlé » inédits où nos auteurs ont partagé leurs ressentis et pensées sur cette expérience de confinement, ou encore d’approches différentes comme avec Marie Robert, autour de la philosophie, ou Olivia Elkaïm, avec le journal de bord.

Le taux de satisfaction des ateliers atteint d’ailleurs les 4,7/5 ! Voici quelques témoignages qui nous ont particulièrement touchés et que nous prenons plaisir à vous partager :

"Des sessions bien pensées avec des consignes en lien avec le thème qui donnent une vraie impression de progression, des retours bien dosés, suffisamment pour avoir des axes de progrès mais sans nous noyer de conseils." Clémentine
"Le trio bases théoriques + écriture + retours est très efficace. J'ai trouvé les échanges grâce au tchat étaient un plus." Benjamin
"C'était la première fois que je participais à un atelier chez vous, mais j'ai une vieille expérience des ateliers, et celui-là a été formidable, tant pour la qualité de l'animation que l'esprit de groupe." Claire

Par ailleurs, ce choix est motivé par le fait que les situations de chacun restent encore largement incertaines, notamment les parents, et que la souplesse doit être, selon nous, de mise, ce qui est possible avec les ateliers à distance !

Il me reste donc à vous orienter vers ceux-ci d’ici le 27 juin, et à vous donner rendez-vous cet été avec notre toute belle programmation qui sera annoncée ce vendredi dans notre newsletter.

Je vous souhaite une belle semaine, on a hâte de vous revoir,

Élise et toute l’équipe »