STAGE

Au diable l'inspiration !

11fév.- 15fév.
PRIX
  • Prix : 350 €*
  • Paiement en 3 fois : 117 €
COURS
5 séances de 3h
Participants max : 12
PROGRAMME
  • Lundi11 fév.09h00 - 12h00
  • Mardi12 fév.09h00 - 12h00
  • Mercredi13 fév.09h00 - 12h00
  • Jeudi14 fév.09h00 - 12h00
  • Vendredi15 fév.09h00 - 12h00
* 10 % de réduction pour les étudiants et les personnes au chômage.

PRÉSENTATION

Un certain Michael HERR, écrivain de son état, disait « Ce n’est pas tant que vous ayez gagné ou perdu, mais comment vous racontez la partie. » 

En somme : peu importe l’idée de départ, ce qui compte c’est la manière dont vous allez la développer, grâce à votre univers, votre style, votre personnalité. 

Cette citation à l’esprit, j’ai imaginé un atelier où tous les participants écriraient à partir d’une même et seule idée, pour ensuite donner libre cours à leur imagination.

À la première séance chacun est invité à écrire le début d’un roman sur un thème imposé, puis au fur et à mesure des séances les participants ajouteront un chapitre à leur histoire !

Développer son personnage, planter le décor, maitriser une scène dialogue, créer des émotions pour le lecteur, à chaque session son apport théorique et sa mise en pratique immédiate.


Techniques narratives, éléments de storytelling, théories inspirées du scénario, ce stage a pour objectif d’offrir aux participants un maximum d’outils pour pouvoir se libérer. Car plus vous maîtriserez la forme et moins vous aurez peur de manquer d’inspiration !


À la fois théorique, ludique, et pratique, cet atelier s’adresse à tout aspirant écrivain. Les débutants sont évidemment les bienvenus.


8 participants minimum / 12 participants maximum

L’écrivain(e) :

Denis Michelis

Né en 1980 à Siegen en Allemagne, Denis Michelis arrive en France à l’âge de six ans. Après des études de lettres, d’anglais et de journalisme, il devient rédacteur pour des émissions culturelles sur ARTE puis France 5. Sa spécialité : les entretiens avec… des écrivains ! En 2013, il décide d’arrêter la télévision pour écrire et s’engager dans le métier de traducteur. Son premier roman La chance que tu as paraît chez Stock en 2014, s’ensuit Le bon fils (Notabilia, 2016 et Prix des Lycéens en Île-de-France 2018), finaliste du prix Médicis. Côté traductions, est notamment paru en août 2017 Les Pleureuses de Katie Kitamura (Stock) et, en février 2018, Peur de Dirk Kurbjuweit (Delcourt). Durant ces années de reconversion depuis le journalisme vers l’écriture, il a également suivi deux formations de scénariste. Son prochain livre, État d'Ivresse, paraîtra le 3 janvier 2019.