STAGE

Création et procréation : Quand la maternité se mêle de littérature

19jan.- 20jan.
PRIX
  • Prix : 140 €*
COURS
2 séances de 3h
Participants max : 12
PROGRAMME
  • Samedi19 jan.16h30 - 19h30
  • Dimanche20 jan.16h30 - 19h30
* 10 % de réduction pour les étudiants et les personnes au chômage.

PRÉSENTATION

Maternités niées, refoulées, voulues, désirées, heureuses ou malheureuses, accomplies ou déçues, avortées, empêchées… La maternité sous toutes ces formes traverse la littérature contemporaine, d’« Un heureux événement » d’Éliette Abecassis à « Philippe » de Camille Laurens, en passant par « Chambre 2 » de Julie Bonnie ou par le magistral « La femme gelée » d’Annie Ernaux. Après la naissance de mon premier enfant, j’ai, moi aussi, raconté les affres de la maternité dans une chronique familiale qui s’intitulait « Nous étions une histoire » (Stock, 2014). Loin d’être un sujet mineur, la maternité permet de se confronter à notre propre mère, au corps féminin, aux relations entre les hommes et les femmes, et bien sûr, de se colleter avec le bébé ou l’enfant que nous fûmes ou que nous mettons au monde. Nul besoin d’être une mère ni même d’être une femme pour écrire sur ce sujet : la maternité est un sujet universel, sensible et littéraire. Je vous inviterai donc, au cours de cet atelier, à laisser parler vos émotions pour accoucher (sans douleur !) d’un texte charnel.


8 participants minimum / 12 participants maximum

L’écrivain-enseignant :

Olivia Elkaim

Olivia Elkaim a publié plusieurs nouvelles, deux pièces de théâtre et cinq romans : Les Graffitis de Chambord (Grasset, 2008, prix Montalembert), Les Oiseaux noirs de Massada (Grasset, 2011), Un convoi pour Juan-les-Pins (Moteur, 2011), Nous étions une histoire (Stock, 2014) et Je suis Jeanne Hébuterne (Stock, 2017).

Passionnée par la psychanalyse, elle a dirigé l’ouvrage collectif « Sur le divan » (Stilus, 2017) qui proposait de mettre en lumière les échos entre fictions romanesque et psychanalytique.

Elle est aussi journaliste au magazine La Vie.